Le Dien Chan, multiréflexologie

Les schémas de réflexions Dien Chan

Le Dien Chan, multiréflexologie BQC©

 

Le Dien Chan est une méthode d'accompagnement de la douleur ou des troubles organiques sans prise inconsidérée de médicaments, qui lie la logique scientifique et la rationalité
occidentale aux courants philosophique orientaux.
Le Dien Chan offre d’excellents résultats dans le traitement de troubles neurologiques, dermatologiques, digestifs, circulatoires, génito-urinaires, rhumatologiques, métabolique. Il traite
également les problèmes musculaires, les crampes, les lumbagos ainsi que les maux de tête, les insomnies et les dépressions nerveuses.
C'est une méthode complémentaire qui se révèle être efficace et rapide dans de nombreux cas. Le Dien Chan est une méthode simple et fiable.

 

Un peu d'histoire

 

Le Prof. Dr. Bùi Quôc Châu découvrit au début des années 80 comment localiser une série de points fixes sur le visage, de façon analogue à l’acupuncture sur le corps, pratiquée par les médecins chinois depuis des milliers d’années. Les hypothèses du prof. Dr. Bùi Quôc Châu prennent naissance dans la combinaison des théories philosophiques orientales: l’étude du I Ching, du Confucianisme, du Taôisme et aussi de la tradition populaire vietnamienne et de la linguistique, associés à des connaissances de médecine chinoise traditionnelle et de médecine occidentale. Embauché comme acuponcteur dans le Centre de Traitements de Toxicomanie de Saigon en 1977. Il profita de l’immense quantité de patients afin de vérifier et valider ses théories. Ce centre soignait plusieurs milliers de malades, grâce auxquels le Professeur Châu, établit en 1980 une carte des points fixes du visage. À ce moment-là et tenant compte de premiers résultats, en occident, de la réflexothérapie en général, dont l’iriscopie, la réflexologie endonasale et l’auriculothérapie, il réussit à établir les bases d’une discipline thérapeutique. C’est en associant les effets de ces points qu’il dessine plus de 30 schémas de réflexion, d’abord sur le visage, et plus tard sur le reste du corps.

 

À partir de 1986, il abandonne définitivement l’utilisation d’aiguilles qui procédait de l’acupuncture et les remplace par des instruments strictement épidermiques, spécifiques au Dien Chan, conçus et dessinés par lui-même.

 

Aujourd’hui, le Prof. Châu poursuit ses recherches dans sa clinique de Saigon avec l’aide de la plupart de ses élèves thérapeutes qui sont installés aussi bien au Nord qu’au Sud du Vietnam.
Après 30 ans de perfectionnement et d’expérience, le Prof. Dr. Bùi Quôc Châu et ses élèves, (près de 100.000 entre le Vietnam les autres pays), ont pu organiser des séminaires, donner des conférences et soigner des malades dans plus de 20 pays.
Depuis 2001, le Pr. Dr. Bùi Quôc Châu, les membres du centre Vietydao de Saigon et les formateurs certifiés, donnent des séminaires et des cours en Europe.

 

Les schémas de réflexions

 

Il existe plus de 12 schémas de réflexion sur le visage, sans compter ceux qui ne sont pas encore dessinés, et 9 sur le reste du corps, sans compter ceux qui ne sont pas dessinés à cause de leur simplicité. Nous parlons en général de 28 dessins, représentant plusieurs schémas de réflexion. En fait c’est assez difficile de les compter exactement car chacun d’entre eux propose plusieurs possibilités de soins. En réalité, la quantité de schémas dépend de l’utilisation que l’on fait de chacun d’entre eux combiné avec les autres. Cela peut paraître compliqué expliqué ainsi, mais c’est l’étude et la pratique qui nous permettent d’utiliser ces multiples schémas avec beaucoup d’agilité. C’est pour cette raison que nous parlons de multiréflexologie ! Il s’agit de ne jamais rester coincé. Le Prof. Châu a établi une carte de points fixes de réflexion sur le visage; cette carte est totalement originale et ne suit aucun méridien ou schéma ancien. Bien que le nombre le plus élevé soit le nº 633, il n’y a que 241 points.

 

En effet, avec d’autres méthodes réflexologiques conventionnelles nous ne pouvons utiliser qu’un seul schéma. Si ce dernier fonctionne, tout est parfait. Mais que se passe-t’ il si quand le patient n’est pas réceptif aux stimulations sur ce schéma ?
Nous devons alors changer de technique de soin. Avec le Dien Chan nous n’avons pas ce problème. La dimension multidirectionnelle des schémas découverts par le Pr. Châu, associés aux différents principes d’activations, nous permet de rechercher des «chemins» plus adaptés pour chaque traitement.

 

La plupart de ces schémas se trouvent sur le visage et nous permettent d’obtenir des résultats très rapides grâce à leur proximité du cerveau qui reçoit les stimulations. En Dien Chan, nous considérons que le cerveau est l’organe central capable de rétablir l’équilibre. Nous considérons que la pathologie née du déséquilibre énergétique et que les stimulations multiréflexologiques peuvent, en plus de soulager rapidement la douleur, inciter le cerveau à «s’occuper» du trouble.

 

Plus d’info sur : energie-sante.net → Réflexologie → Dien Chan

 

Réflexologie sur le visage

La multiréflexologie faciale BQC

Dien Chan

Multiréflexologie BQC

Dien Chan